Grippe porcine et Tamiflu sur internet

Publié le par Paul Bordy

Il y a quelques semaines de cela, la panique de la grippe porcine frappait la planète entière. Après que la grippe H1N1 s’est propagé hors du Mexique où se situe visiblement la source du virus, on a appris que les gouvernements ont fait du Tamiflu un enjeu stratégique.


Le Tamiflu est un antiviral fabriqué par le laboratoire Roche et utilisé pour traiter la grippe (Influenza de type A et B) et est le seul efficace,  selon l’Organisation Mondiale de la Santé, contre la grippe porcine.


Toujours selon l’OMS, le Tamiflu ne serait distribué qu’en cas de pandémie (épidémie généralisée sur la planète) pour freiner son avancée avant de pouvoir créer un vaccin, ce qui demande un délai de 6 mois minimum.

La tentation est donc de plus en plus grande pour les familles de faire entrer le Tamiflu dans leur armoire à pharmacie.

 

Même s’il n’a pas d’effets secondaires dangereux ou d’interactions, la prise inappropriée de Tamiflu conduirait à l’apparition de souches virales résistantes au H1N1, ce qui laisserait la porte ouverte au virus qui ne serait plus arrêté par aucun traitement.


Mais la peur de l’infection est telle chez certaines personnes que beaucoup seraient tentés de faire l’achat de Tamiflu sur Internet. Il n’aura pas fallu longtemps pour qu’apparaissent sur le net des sites vantant les mérites du Tamiflu, entretenant la peur de la grippe porcine, et essayant de nous vendre un médicament qui n’est vraissemblablement pas du Tamiflu ou du Relenza.


La plupart des sites qui proposent ce médicament ne possède pas le véritable antigrippal qui est distribué sur ordonnance. Si vous cédez aux sirènes de l’achat sur internet, assurez-vous qu’il s’agit du médicament authentique.


Attendez-vous donc dans les jours et les semaines à venir à voir de nombreux messages dans votre courrier électronique vantant les mérites du Tamiflu. Ne répondez surtout pas à ces messages ! Dans le meilleur des cas ils vous vendraient une poudre qui n’aurait pas plus d’efficacité que de la farine ou du sucre, dans d’autres ils mettraient votre vie en danger.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article