Contrefaçon et Cyber contrefaçon de médicaments

Publié le par Paul Bordy

Des chiffres inquiétants, faites attention à vos achats de médicaments sur internet !


4,5 millions de médicaments contrefaits ont été saisis par les douanes françaises depuis le début de cette année, soit une hausse de 20 % par rapport à l’année précédente. Selon un supérieur des douanes, si les saisies continuent à ce rythme, elles devraient représenter 8 millions d’articles contrefaits à la fin de l’année. Un record. L’année 2008 avait déjà été une année "faste" avec près de 6,5 millions de saisies, soit une augmentation de 41 % par rapport à 2007.

 

La plupart du temps, ces saisies ont lieu dans les aéroports, les ports et sur le réseau routier.  Mais pas uniquement ce type d’endroit. Parmi les causes de ce déferlement, Internet est régulièrement montré du doigt et la « cyber contrefaçon » représente aujourd’hui 10 % des saisies. Monsieur BROCHAND, maire de Cannes et président du CNAC (Comité national anticontrefacon) a remis un rapport sur le sujet le 29 septembre à Christine Lagarde. Parmi les pistes proposées, le CNAC appelle à une plus grande responsabilisation  des sites de commerce en ligne proposant des articles contrefaits.


Aujourd’hui, les douanes ne saisissent pas uniquement des vêtements de marque ou produits multimédias contrefaits. De plus en plus de médicaments et de produits alimentaires sont également copiés. Les deux tiers de l’ensemble des saisies proviennent de Chine. Le 28 septembre, les services des douanes, en collaboration avec le CNAC et l’Unifab (Union des Fabricants) ont procédé à la destruction de près de 19 000 paires de chaussettes, de plus de 3 600 articles textiles et de plus de 3 500 paires de chaussures devant un parterre de journalistes à Cannes. Un acte fort, dont la portée est essentiellement symbolique. Le marché de la contrefaçon représenterait 10 % de l’ensemble du commerce mondial.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article