L’Académie fait enfler la polémique concernant les médicaments génériques

Publié le par Paul Bordy

shutterstock_97103651.jpg

Conforme au médicament authentique ou pas ? Voilà la question qui se pose au sujet du médicament générique en France. Pour l’Académie de médecine, la réponse est non, alors que les fabricants de génériques ont vendu 614 millions de boîtes en 2011, un volume en baisse de 3 % par rapport à l'année précédente. Du jamais vu.

 

« La bioéquivalence entre produit référent et générique ne signifie pas qu'il y a automatiquement une équivalence thérapeutique, en particulier lors de la substitution d'un générique par un autre », nous apprend le Pr Menkès, rhumatologue et ancien membre de la Commission d'Autorisation de mise sur le marché (AMM).


Car un médicament générique est une copie d’un médicament tombé dans le domaine public… Mais pas une copie exacte. Seul le principe actif est le même. Toutes les autres substances (lui donnant son apparence, sa couleur, sa forme, son goût…) sont variables. C’est là que réside le problème : selon l’Académie de médecine, ces modifications d’excipients peuvent rendre le délai d’action plus long, et le médicament moins efficace.


Cela s’est notamment vérifié avec certains antibiotiques injectables, tandis que de sérieux doutes pèsent sur certains antiépileptiques, anticoagulants, traitements à visée cardiologique… Autrement dit, des traitements pour lesquels les conséquences peuvent être graves en cas de substitution d’un médicament authentique par un générique.


Médicaments génériques : comment faut-il réagir en pratique ?

 

Il est autant absurde de vouloir tout substituer, surtout lorsque l’on évoque des pathologies particulièrement délicates, qu’il est idiot de jeter l’opprobre sur l’ensemble des génériques, surtout que l’Agence du médicament (Afssaps) et la Commission nationale de pharmacovigilance n’ont pas réellement relevé de problèmes particuliers.


Sachez toutefois que les génériques ne sont pas un choix judicieux pour les allergiques, pour les personnes un peu perdues dans leur traitement ainsi que pour celles risquant de faire des crises en cas de changement soudain de leur posologie. Il est enfin vivement déconseillé d’opter pour des génériques lorsqu’il y a urgence…

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article