Les français inquiets pour l’accès aux médicaments en pharmacie

Publié le par Paul Bordy

 

 Les récentes politiques concernant les remboursements de médicaments ont conduit à la fermeture de plusieurs pharmacies qui ne peuvent plus assumer leur commerce face à cette situation économique.


Pharmacie-France.jpg

La situation économique


Depuis 2005, de nombreuses lois concernant le déremboursement et les économies budgétaires sur les services de Sécurité Sociale ont entrainé beaucoup de changement chez les pharmacies. 225 d’entres elles ont fermé en France entre 2009 et 2010, et ce chiffre devrait progresser dans les prochaines années.


  L’avis des français


Une enquête générale sur cette situation a amené à connaitre l’opinion de la population à ce sujet : La moitié des français s’inquiètent de l’accès aux médicaments dans les pharmacies, ainsi que la situation et l’avenir des officines de proximité.


Il y a une réelle inquiétude des français sur l’accès des produits de santé. Les plus inquiets d’entre nous sont les femmes ainsi que les personnes âgées de 50 à 64 ans. Le sondage montre aussi que ce sont les ouvriers et les employés qui sont majoritairement les plus inquiets face à cette situation.


Les zones à risques


Il y a aussi une forte inquiétude lorsque les officines de centre ville se ferment. Cela pourrait créer une réelle baisse de l’attractivité économique des centres-villes. La moitié des citoyens français se sentent concernés par ce problème également.


Cela comme toujours touche surtout les zones rurales, en particulier dans le Nord et l’Est de la France, particulièrement inquiets face à ce problème.


Les pharmacies en ligne


Parallèlement, on peut assister à l’explosion des services de pharmacie en ligne. Sans vraiment contribuer à la chute de certaines pharmacies, elles permettent aussi aux personnes n’ayant plus un accès aisé à leurs pharmacies locales de pouvoir obtenir leurs traitements sans même se déplacer.


Les pharmacies en lignes sérieuses proposent aussi des traitements authentiques et assurent une prestation légale. Un médecin rédige une ordonnance pour le traitement après avoir consulté les informations médicales du patient, puis cette ordonnance est envoyée à la pharmacie en ligne qui traite la commande.


Cela implique un coût supérieur, mais en comparaison aux nombreux frais de déplacement et à l’attente pour avoir une consultation médicale - ainsi que l’attente en pharmacie ou juste la contrainte d'avoir à s’y rendre lors des heures d’ouvertures - on finit par y trouver très facilement son compte.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Vieil homme de la campagne 24/03/2011 12:06


Il y a 5 ans il y avait encore 4 pharmacies dans mon village de 3 000 habitants, il en reste plus qu'une et j'ai vu la semaine dernière dans le bulletin municipale qu'elle se portait mal. Si elle
ferme, je devrais aller dans le village d'a côté, à 10 minutes en voiture. Pas franchement pratique.

Donc, oui, pourquoi pas les pharmacies en ligne ?