Les téléphones portables favorisent-ils les risques de cancer ?

Publié le par Paul Bordy

 shutterstock_79029379.jpg

 

Les téléphones portables, et notamment les Smartphones, sont souvent mis en avant sur ce site car ils permettent de faire progresser ce qu’on appelle aujourd’hui la m-santé, équivalent de la e-santé par mobile. Mais le jugement d’un tribunal italien remet sur le devant de la scène le débat sur les dangers et les risques du téléphone portable, notamment en terme de développement du cancer.

Le 12 octobre dernier, la cour de cassation de Brescia a tranché en faveur du financier Innocente Marcolini, qui a contracté une tumeur au cerveau en 2002. Il reproche à son ancien emploi et aux 6h par jour qu’il devait passer au téléphone d’être responsable de cette tumeur. Le tribunal a approuvé cette affirmation en se basant sur les travaux de deux experts italiens, un oncologue et un neurochirurgien, messieurs Angelo Gino Levis et Giuseppe Grasso.

 

L'étude Interphone :


Cette officialisation du lien entre utilisation du téléphone portable et apparition du cancer impose de revenir sur les précédentes études portant sur le sujet, notamment l’étude Interphone.

Dirigée en 2010 par le CIRC (Centre international de recherche contre le cancer), cette étude n’avait pas permis d’établir un lien évident, même si elle avait cependant souligné qu’un tel risque pouvait exister pour les très gros utilisateurs de téléphone portable, catégorie d’utilisateurs dont faisait partie Mr. Marcolini.

 

shutterstock_21970306.jpg

 

Cependant, on sait que cette étude a été longtemps retardée, et repoussée à cause de désaccord entre les scientifiques des différents pays. Pour autant, l’étude a été financée par des unités de recherches, la Commission européenne, et les industriels ont payés par l’intermédiaire de l’Union internationale contre le cancer pour garantir l’indépendance des chercheurs de l’étude.

 

Continuer la recherche :

 

Il n’empêche que, quand on sait que de nombreux chercheurs bénéficient de certains cadeaux et avantages par les laboratoires pharmaceutiques, on ne peut s’empêcher de penser qu’il faudrait que de nombreuses autres études soient menées sur le sujet. D’où l’intérêt de ce jugement mené par le tribunal italien, qui remet au goût du jour le débat et la nécessité de renouveler les études sur le sujet.

 

En attendant, il convient de respecter certaines règles de précaution si l’on utilise trop souvent son téléphone portable. La première des précautions, c’est l’usage d’un kit main libre pour les conversations de plus de 10 minutes. Un geste simple mais sûrement efficace. Ensuite, il vaut mieux éviter de ranger son portable dans sa poche de pantalon ou dans sa poche de chemise, mais plutôt dans son sac.

Publié dans Médicaments

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article