Quand la France se met aux génériques

Publié le par Paul Bordy

http://www.lepoint.fr/content/system/media/1/200907/53292_medicament_generique_img.jpg

 

Les habitudes des Français commencent enfin à évoluer : 55% des français préfèreraient désormais utiliser des génériques que des marques. Un générique, c’est tout simplement un médicament qui présente le même agent actif et la même composition que lé médicament original, mais fabriqué par un concurrent, et donc un peu moins cher. Cette modification dans nos habitudes de consommation de médicament reflète peut être la conjoncture actuelle, la crise qui touche les foyers français ; elle n’en est pas moins réjouissante.

 

Un réel besoin

 

Les médicaments continuent toujours plus de creuser le déficit de la Sécurité Sociale, et laissent présager un sombre avenir pour celle-ci. Les génériques puisqu’ils sont moins chers, sont une des pistes à explorer pour améliorer cette situation.

http://www.pharmaxie.com/media/image/sante/gelule.gif

 

La France, grande consommatrice de médicament


Ce déficit est principalement dû à nos habitudes de consommation et au fonctionnement du système actuel. Tout d’abord, nous consommons beaucoup plus de traitements qu’auparavant : 5 milliards d’euros de médicaments étaient remboursés en 1987, contre 37 milliards aujourd’hui. Et certains pensent que beaucoup de ces médicaments sont plus ou moins inutiles, ou trop souvent prescris.

Chiffres à l’appui. En effet, sur 10 consultations, 9,7 aboutissent à une ordonnance contre 4 seulement au Pays-Bas.

 

Une énorme différence de prix entre les pays

 

La France serait un des pays qui paie le plus cher ses traitements. Par exemple, un traitement comme l’Arimidex pour combattre le cancer du sein est vendu 116,50€ en France contre 48€ en Italie.

De plus, les grands laboratoires trouvent souvent des moyens ingénieux pour faire payer plus chers les médicaments. Ainsi, certains nouveaux traitements sont vendus beaucoup plus chers que d’autres alors que l’agent actif a été très peu modifié.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/en/f/f6/Logo_Le_Juste_Prix.png

 

Une tendance contre laquelle s’oppose actuellement Michèle Rivasi, député d’Europe Ecologie. Elle propose une gestion moins opaque des pris des médicaments, afin d’évaluer quel prix mérite tel ou tel changement sur la molécule.

Ce qui permettrait selon elle de faire économiser au moins 10 milliards d’euros à la sécurité sociale, et de réduire partiellement son déficit.

Pour information, il existe aussi un site qui vous permet de comparer les prix entre les médicaments selon les différentes pharmacies, ce qui peut s’avérer très utile et permet de faire de nombreuses économies

  

Il s’agit de prixmedicament.com, un site à but non lucratif et déclaré à la CNIL (La Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés). http://www.prixmedicament.com/

Publié dans Médicaments

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article