Une femme française fait condamner son mari pour ne pas avoir honoré son devoir conjugal

Publié le par Paul Bordy

Une femme française poursuit son mari pour ne pas s’être assez impliqué sexuellement au cours de leur relation.

Une femme française de 47 ans du sud de la France a récemment gagné un divorce en montrant que la vie sexuelle avec son mari était réduite à néant depuis 21ans. Elle a tenu son ex-mari responsable du fait qu’elle n’était pas satisfaite sexuellement et a obtenu une compensation de 10 000€. Le cas qui s’ajoute à une longue liste d’affaires de justice similaires pose une question cruciale : est-il acceptable de régler les problèmes de sexualité d’un couple au tribunal ?

Devant l’augmentation des cas de divorces pour des raisons similaires, beaucoup d’observateurs se demandent si les véritables valeurs qu’incarne un mariage réussi et heureux n’ont pas disparues.  Il est commun et peut-être même justifié qu’une femme puisse demander le divorce si l’homme néglige son devoir conjugal parce qu’il ne communique pas avec son partenaire. Mais il y a de grandes chances que l’absence de rapports soit mal interprétée et soit plutôt le reflet d’un problème de dysfonction érectile aussi appelé impuissance masculine.

Si le manque d’intérêt d’un homme pour le sexe est un problème pour son épouse, elle doit d’abord essayer de trouver un moyen de communiquer avec son partenaire. Il est possible alors que la cause du problème soit rapidement identifiée bien que les problèmes d’érection sont un sujet difficile à aborder en couple.

Les médicaments contre la dysfonction érectile comme le Viagra, le Cialis et le Levitra ont sauvé beaucoup de relations. Lorsqu’une femme se rend compte que son mari souffre de problème d’impuissance, elle doit encourager celui-ci à parler à un docteur et à prendre un traitement approprié. Ce cette manière, les deux membres du couple peuvent sauver leur mariage ainsi que leur dignité individuelle. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article